Mon enfance (2007-2008)

Les élèves de 2e année (et, du coup, les profs) nous racontent  leurs souvenirs d'enfance. Pour mieux voir les photos, allez dans "ALBUM"

LOLA HERRERO


Je suis cette petite fille, quand j’avais seulement onze mois. Bien que je ne rappelle rien de ce temps, on me dit que je étais une petite fille amusante et que je riais toujours. Je marchais déjà et parlais assez et cette robe, ce sont mes grands-parents qui me l’avaient offerte.  Mes parents m’ont fait cette photo pour l’envoyer à mes grands-parents parce que ça faisait longtemps qu'ils ne me voyaient pas. Ils ont fait des photos aussi à mon frère et à mes soeurs. Mes parents avaient un bon souvenir de cette époque.

Quand j’étais petite, j’aimais aller le dimanche matin à un grand parc de Madrid qui s’appelle El Retiro. J’y allais avec mes parents, mon frère et mes soeurs et nous jouions avec d’autres enfants.

De lundi à vendredi, quand nous allions de l’école, nous jouions dans la rue, mais maintenant les enfants jouent á la maison avec des jeux électroniques ou regardent la télé.

Quand j’étais petite, j’étais une petite fille très heureuse.

CARMEN GARCÍA LUCAS

undefinedJe voulais avoir, à La Carolina, une photo de mon enfance, mais ma famille jette tout et ne garde rien et voilà qu’il  ne reste plus rien.

Sur cette photo j'avais sept ou huit ans. J'étais montée sur un arbre. C'était un seringa. Au printemps elle avait beaucoup des fleurs blanches qui sentaient très bon. Elle était dans la cour de la maison de mes grands-parents maternels. La cour était grande et il y avait des pots de fleurs que ma grand-mère soignait et  que les petits-enfants abîmaient. Mais elle ne se fâchait pas. J'aimais y venir i parce que notre appartement à Madrid était petit. Je restais avec eux  tout l'été. Aussi il y avait un chat, qui s'appelait Mateo. Il était farouche avec tous les gents, mais pas avec moi. Je lui faisait des vacheries, mais il ne m’a  jamais griffé.

L'odeur du seringa et des autres arbrisseaux du patio de ma grand-mère" sont des odeurs de mon enfance.

François SIMONIN

Cette photo a été prise pendant mon enfance. Je suis devant une formule 1. Quand j’étais petit, j’allais souvent voir des courses de voitures à Nogaro, une fille qui se trouve dans le Gers (32).

Quand j’étais là-bas, je m’amusais beaucoup autour du circuit. Je me promenais souvent pur voir les voitures et les camions, les motos, avant leur départ pour la course.

A Nogaro, j’avais l’habitude d’y aller avec mes frères et sœurs, ainsi ma mère pouvait se reposer le temps d’une journée Quel bonheur pour elle ! Elle ne nous entendait pas crier, nous disputer…

Enfin, j’adorais aller à Nogaro car nous mangions des sandwichs que notre maman nous préparait avec amour… et ils étaient très bons. Cependant, le retour à la maison signifiait que le lendemain nous devions nous lever pour aller à l’école !

Isabel

Quand j’étais très petite, j’habitais dans une ville pleine de palmeraies près de la mer Méditerranée. Mes parents venaient me chercher à la sortie de l’école et nous rentrions à la maison en traversant un immense parc. Nous y retrouvions des couples d’amis qui avaient des enfants du même âge que moi et ma petite sœur. Nous nous voyions souvent et nous étions tous comme une grande famille. Les parents discutaient sur les bancs pendant que les enfants s’amusaient sur les balançoires ou jouaient à cache-cache entre les énormes palmiers et les jardins. Mais mon passe-temps préféré consistait à partager mon goûter avec les canards et les cygnes, car il y avait aussi des étangs ici et là. Au bout d’une ou deux heures nous rentrions à pied à la maison pour le bain et le dîner. Je garde un très bon souvenir de cette époque et pour moi ce parc restera à jamais le plus beau jardin du monde. C’est d’ailleurs là que j’ai appris à marcher !